Intervention Jean Paul BRUNET (Président CAF)

, par udfo28

Chers camarades.

Je suis certain que beaucoup de camarades ignorent que la CAF est présidée par un camarade F.O. et si certains le savent je ne voudrai pas qu’ils s’imaginent que ce poste ne consiste uniquement à inaugurer les structures dédiées à la petite enfance en présence des élus politiques du département.

La présidence de la CAF F.O. en Eure et Loir remonte à l’année 1983 avec les élections de la sécurité Sociale et la présidence de Marc Nivet, auquel a succédé le camarade C. FAURE qui a été également le chef de file F.O. à la caisse Nationale.

Je signale qu’en 1983 j’étais déjà élu comme administrateur à la CAF avant d’avoir occupé un mandat d’administrateur dès mon 25e anniversaire à L’URSSAF.Pour mémoire F.O a détenu les présidences des 3 organismes CPAM A. PIEDALLU, CAF, M.NIVET, URSSAF J. AUBRY et l’ASSEDIC par alternance avec le MEDEF.

Depuis 2001 début de ma présidence je suis resté le seul F.O. Président FO. d’un organisme en EURE ET LOIR.

Je salue donc la récente élection de P. GIGOU au conseil de la CPAM le 18.01.2010.Nous disposons maintenant d’une bonne implantation dans les conseils d’administration des organismes puisque mon collègue et camarade F. DAVID occupe la vice présidence de l’URSSAF. Ajoutons Au niveau régional la présidence de M. COHU à L’UGECAM.

Nous devons nous servir de cette bonne implantation et le moment de créer une commission sociale au sein de L’UD. Me parait opportun. Je souhaiterai que les administrateurs nationaux nous fassent part de leurs décisions au niveau du C.A. de la CNAF, question de cohérence, dans les positions au sein des conseils d’administration locaux.

Il est également souhaitable que les secrétaires d’UD. De la région préparent à l’avance la désignation dans les c.a. afin d’éviter la cacophonie connue en région centre pour le poste au C.E.S.R. 3 présidents FO, 3 présidents CFTC.

La CAF d Eure et loir ce sont 63500 allocataires 208.500 Millions d’euros de prestations familiales. 64.500. Millions d’euros d’aides au logement 61.000 Millions d’euros de revenus minimaux, allocation parent isolé, allocation adulte handicape, R.M.I. devenu R.S.A.

Pour gérer ces prestations 130 agents, un coût de gestion de 2.35 % des prestations versées soit 7.800.000 E.

50 % des allocataires perçoivent les prestations familiales et l’autre moitié perçoit les allocations logement, ou revenus minimaux.

40 pour cent de la population allocataire est constituée de personnes isolées, le département compte 9290 familles monoparentales.

Pour les familles bénéficiaires des minima sociaux 15.% étaient déjà dans le dispositif avant 2002.

Les relations du CAF avec ses usagers :

108.000 accueils, 445000 courriers arrivés, 238000 appels téléphoniques. Tous ces paramètres sont en augmentation, + 25.2% pour les courriers, 13,5% pour l’accueil, 46.3% pour le téléphone. Toutes ces augmentations d’activité suffisent à expliquer les difficultés actuelles de la CAF.

Jamais notre CAF n’a connu de telles difficultés, et les heures supplémentaires obligatoires 10 samedi, la fermeture de l’accueil physique et téléphonique n’ont réussi à redresser cette situation. Il suffit de se rendre à l’accueil le lundi pour mesurer la situation.

Oui la CAF d’Eure et loir est dans un véritable marasme malgré les 6 embauches obtenues pour le R.S.A. Nous savons tous que pour 2011 2012. La CAF devra rendre 5 des 6 postes accordés.

L’embellie ne semble pas se profiler à l’horizon. Le réseau des CAF connaît une situation tendue, des files d’attente à l’accueil, des dossiers traités avec retard, des fermetures d’accueil et de téléphone. C’est pour la CAF d’Eure et Loir une situation jamais connue, elle qui figurait parmi les meilleurs élèves du réseau, et qui se retrouve dans les caisses les plus en difficulté au niveau national.

Pouvons-nous consoler de la montée en charge très lente du dispositif R.S.A. puisque 6 mois après sa généralisation les nouveaux bénéficiaires ne représentent que 40% des allocataires attendus.

Il y a certainement maintes explications à ce Phénomène en particulier tous les petits boulots non déclarés pour survivre.

Je sais combien la situation des personnels est pénible, avec des pressions constantes sur tous les services, personnels consciencieux qui doivent ramer pour assurer le juste service à des allocataires qui n’ont parfois que les seules allocations familiales pour vivre et aussi les primes d’intéressement des agents de direction.

Belle trouvaille que ces primes d’intéressement, le personnel aura été sous pression toute l’année pour toucher une prime diminuée du fait de la non atteinte des objectifs. Bravo à la C.F.D.T. d’avoir signé une telle ineptie, et encore bravo aux organismes de sécu qui s’exonèrent de cotisations sociales. Il faut une véritable revalorisation salariale pour le personnel des organismes sociaux.

Cette gestion des ressources humaines est destructrice des emplois, génératrice d’un stress insupportable pour les personnels.

L’action sociale reste le domaine dans lequel le conseil d’administration dispose encore d’une certaine autonomie en particulier sur ces fonds propres.

La CAF d’Eure et loir dispose d’un budget d’action sociale de près de 20.M€. 13.M.€ de fonds nationaux pour le fonctionnement des structures d’accueil des jeunes enfants,les centres de loisirs, les centres sociaux, des foyers de jeunes travailleurs, et 7.M d’euros de fonds propres pour rémunérer 60 agents, participer aux fonds partenariaux, F.S.L, fonds à l’énergie, aides individuelles aux familles en difficulté et aides à l’investissement aux collectivités pour construire des structures petite enfance pour environ 1.5. M e.

Notre département connaît un afflux de population francilienne, qui attend de ce département des structures pour la garde des jeunes enfants. A titre indicatif le département ne dispose que de 600 places de garde permanentes pour les jeunes enfants et 900 de type halte garderie.Les besoins sont identifiés.

Il faudrait construire 500 places d’accueil collectif, une enveloppe nationale à été attribuée pour 5.M€ enveloppe qui je ne le crains ne sera pas employée vu la frilosité de nos élus, la réforme des collectivités locales qui se profile et l’incertitude sur les ressources fiscales des collectivités territoriales ne sont pas incitatives pour faciliter un engagement des élus. Ces élus nous disent souvent qu’ils ne veulent pas léser les assistantes maternelles ce qui un argument erroné puisque dans le Nord du département en particulier le nombre d’assistantes maternelles ne peut couvrir les besoins des familles en recherche de mode de garde.

Je ne cesse de mettre en garde contre toutes les nouvelles formules de garde d’enfant décidée au niveau national, agrément d’assistants maternelles à 4 enfants, regroupement d’assistantes maternelles 4 assistantes maternelles avec 16 enfants, micro crèches ,jardin d’éveil destinés aux enfants de 2 ans qui ne sont ni des établissements scolaires, ni des structures encadrées comme les multi accueil.Concernant les jardins d’éveil, la CAF est sollicitée par une congrégation religieuse, et je ne cesse d’alerter sur la vigilance face à une telle déréglementation qui ne manque pas de provoquer la colère des personnels qualifiés petite enfance.

La crise et le manque d’engagement politique du département cause des ravages,fermeture du Foyer de jeunes travailleurs de Nogent le Rotrou, qui devait connaître une totale restauration. Tous les partenaires financiers avaient donné leur accord, Région, Etat, CAF, CIL, et Conseil Général qui au bout d’un an a retiré son financement, sans avertir, les autres subventions en pourcentage diminuaient de fait, le CIL a redistribué ses fonds, et le projet n’était plus réalisable, au moment ou le taux de fréquentation baissait du fait de la diminution des C.D.D. à Nogent le Rotrou.

Il reste 16 jeunes apprentis en majorité à recaser, le directeur, sa femme, et un cuisinier licenciés. Le secteur de l’aide à domicile des familles connaît lui aussi de graves difficultés en particulier sur Châteaudun.

Je peux vous dire combien je mesure la détresse des personnels féminins qui oeuvrent chaque jour auprès des familles avec des salaires de misère. Croyez bien je suis bouleversé par la catastrophe qui frappe nos camarades du CODAPA, en pensant à ces emplois qui vont disparaître et à l’angoisse du lendemain pour toutes ces femmes dévouées au possible et l’angoisse des familles qui vont se trouver privées de leurs services.

Je réitère mes propos à leur égard, et de mon témoignage personnel à l’occasion de leur AG le du 20.01.2010.

Le département d’Eure et Loir comptait 21 centres sociaux en 2001. A ce jour il n’en reste que 5, nos élus politiques des 2 plus grandes villes du département pensent sans doute que la situation de leur population s’est considérablement améliorée.Enfin la seule association de médiation familiale du département risque de disparaître au cours du 1er trimestre 2010. Nous voyons ici les effets des insuffisances de financement et tous les dangers de laisser les associations et les bénévoles gérer de tels services en particulier quand le monde associatif doit gérer du personnel.

Les CAF étant investies dans le domaine du logement, je siège au conseil d’administration de l’habitat Eurélien et aux commissions d’attribution des logements de cet organisme départemental. A travers les dossiers examinés en commission on peut remarquer qu’une population jeune doit quitter Chartres en raison de loyers très chers, et qu’il y a une tendance à envoyer les populations les plus précaires dans les villages du Perche les plus isolés éloignés de tout moyen de transport et sans services aux familles, halte garderie,centres de loisirs ou infrastructures sportives. Nous sommes très éloignés de l’égalité des chances.

En 2009 ce sont 45 dossiers de demande de logement que j’aurai fait aboutir.Je reçois au préalable les demandeurs, cela permet de mieux défendre le dossier et d’appréhender d’autres difficultés que celles de la recherche de logement. Plus de 90% des dossiers ont concerné des jeunes et les découvertes sont révélatrices et particulièrement alarmantes, jugez plutôt :

Cout du loyer allant jusqu’à 60% des ressources, femmes seules avec enfants et des revenus de 700.€ par mois obligées de se livrer à de véritables bricolages pour subsister, jeune peintre agressé sur un chantier par son patron, jeune coiffeuse titulaire d’un BEP remerciée par son patron pour une embauche en exonération de Charges, jeunes femmes victimes de violences conjugales, femmes jeunes avec enfant travaillant à temps partiel, jeune auto entrepreneur.

Véritable miroir aux alouettes qui permet d’effacer des demandeurs d’emploi des listes de Pole emploi, jeune femme couchant dans son véhicule, jeunes couples avec enfants pour certains vivant chez les parents ou grands parents,entraînant des frictions dans les familles, intervention auprès de CCAS pour une famille de deux enfants sans aucune ressources aujourd’hui relogée mais sans lit ni meubles. Ces situations sont réelles et concernent les jeunes en particulier.

J’ajouterai à cette liste des démarches concernant toujours la jeunesse, recherches de stage dans le social, ou la petite enfance, intervention pour présentation de dossier de remises d’indus à la CAF, accélération de certains dossiers enterrés à la CAF ou à Pole Emploi, intervention pour des places en crèche.

Et en foyer de jeunes travailleurs et ce qui aura été le summum, Dénonciation à l’URSSAF du Loiret d’un patron boucher ambulant faisant travailler au noir 12 jeunes y compris des mineurs 16H par jour. La force publique est intervenue sur 3 marchés un dimanche matin. Je tiens à votre disposition les motifs de citation devant le tribunal, vous serez édifiés.

Mes camarades je suis surpris de constater que ces problèmes sont vécus par des jeunes dont certains travaillent à vos cotés ou par des enfants de vos collègues.

Je suis surpris par l’indifférence générale face à de telles situations. Prenez bien soin de regarder autour de vous et vous trouverez certainement une de ces situations. C’est une bien triste réalité et il est urgent de se mobiliser pour cette jeunesse. Acceptez-vous une telle situation pour vos collègues, vos enfants, notre avenir ?

Savez vous que la prostitution se pratique à la porte des lycées de chartres ?

Personnellement je ne peux me résigner car la plupart de ces jeunes sont de l’age de mes propres enfants.

A partir de cette situation vous comprendrez mon obstination au développement d’une structure F.O. Jeunes.

Je tiens à la disposition des jeunes qui voudront s’engager dans leurs syndicats mon carnet d’adresse et un réseau d’urgence sociale. Il faut également y associer ceux qui sont dans la galère de la recherche d’emploi ou dans les petites entreprises. Il y a urgence à se mobiliser et je rassure ceux qui s’interrogent sur cette initiative,croyez bien que je suis parfaitement désintéressé mais espère qu’il est encore possible de faire rimer syndicalisme avec humanisme,solidarité et confiance absolue dans la jeunesse qui est notre avenir.

Je pense chers camarades avoir résumé une partie de mes fonctions de président de CAF, auxquelles je dois ajouter ma présence au CESR au titre des CAF de la Région, CESR qui a examiné un rapport sur les travailleurs pauvres très éloquent avec une intervention pertinente et cinglante de notre camarade M. COHU en plénière. Je participe actuellement à la rédaction du rapport sur l’égalité professionnelle hommes femmes et il me semble que les syndicalistes doivent faire de réels efforts pour intégrer cette réalité.

Mes camarades je suis à votre disposition pour vous soutenir dans les domaines ou je peux vous apporter mes compétences.Sachez que les portes de mon bureau sont ouvertes à la CAF pour vous recevoir. Une dernière précision et cela peut vous être utile en cas de litige dans le cadre de votre travail, ma fille est avocate à Paris spécialiste du droit du travail. Je laisse ses coordonnées à l’UD.

Merci pour votre attention,

Bon courage à toutes et à tous pour porter dignement les couleurs de FORCE OUVRIERE dans notre département.