Intervention Eric JARRY (Secrétaire Général)

, par udfo28

Bonjour mes camarades,

Je vais tout d’abord au nom de l’Union Départementale vous souhaiter nos meilleurs vœux de santé, de bonheur et de réussites dans les combats que vous menez et mènerez chaque jour pour faire aboutir vos revendications. J’aimerais remercier tout les camarades qui ont participé à la préparation de cette assemblée générale.

On peut les applaudir.

Je remercie notre camarade Jean-Claude MAILLY Secrétaire Général de notre Confédération et Michelle BIAGGI Secrétaire Confédérale de s’être libéré, alors que leurs agendas doivent êtres bien chargés, pour participer à cette assemblée.

Je remercie Guy MARIN Secrétaire général de l’UD 45.

Je remercie le Cabinet d’Expertise SYNCEA, la MACIF, et L’AG2R du soutien financier qu’ils nous ont apporté et je vous invite à les rencontrer sur leurs stands.

Enfin je vous remercie toutes et tous d’avoir répondu présent à cette assemblée sachant que ce n’est pas évident de se libérer de ses obligations et je tiens à excuser les camarades qui pour des raisons diverses n’ont pas pu être parmi nous.

Mes chères camarades nous avons voulu avec la commission administrative, dans ces moments difficiles où nos acquis sont perpétuellement remis en cause, ou nous subissons des licenciements à la chaine, ou nos conditions de travail se dégradent, faire de cette assemblée un après-midi fraternel interprofessionnel ou vous pourrez prendre la parole pour vous exprimer, sur la situation dans vos entreprises ou établissements, sur vos inquiétudes et vos attentes, je vous invite d’ore et déjà à vous inscrire à la tribune.

J’aimerais avant de commencer féliciter nos camarades qui se sont mobilisés pour les élections de la MSA (mutuelle social agricole), ils ont travaillé en équipe pour recherché des candidats, ce qui ne fut pas une tâche facile, cette élection ce fait par canton, mais quand on le veut on y arrive, et ils l’ont démontré en obtenant un excellent résultat meilleur qu’en 2005.

Je ne vous en dis pas plus notre camarade Nicole MOREAU interviendra pour vous donner les résultats.

On peut les applaudir.

Puisqu’on parle des élections, tout le contexte est marqué par la loi d’aout 2008 dont on ne soulignera jamais assez le caractère « liberticide ». Sur ce plan aussi, nos syndicats ont su réagir.

Au moment où, plus que jamais, sur tous les plans, l’alternative c’est accompagner ou résister, FO a fait le choix de la résistance. Ce langage, les salariés le comprennent.

Quelques résultats récents en témoignent.

A FCI Epernon, plus de 500 salariés, FO a présenté des candidats pour la première fois, dans un contexte de harcèlement patronal contre notre délégué, FO réalise prés de 50% dans le collège ouvrier.

A IPSEN Dreux, 800 salariés, FO, qui était hyper-minoritaire aux dernières élections, a refusé une alliance contre nature d’une liste commune avec la CFTC et la CGT. Et bien le résultat est là. FO fait 50 % et les CFTC-CGT ont chacun moins de 30%, exclus de la signature d’accords au niveau de l’établissement.

A NOVO Chartres, première élection pour FO, dans cette entreprise de plus de 600 salariés, où la CGT et la CFDT étaient implantées depuis longtemps, nos camarades réalisent plus de 40% des voix dans le collège ouvrier.

Et bien d’autres, et souvent des nouveaux syndicats, appuyés sur les revendications, où FO fait des scores très importants comme CALBERSON, KIRCHHOFF, …. On ne peut pas les citer toutes.

Alors mes camarades, avant de vous passer la parole, je voudrais attirer votre attention sur l’échéance capitale, la bataille de l’année 2010, que va constituer le plan de démolition de l’ensemble des régimes de retraites par répartition et la volonté de faire exploser tous les cadres collectifs de solidarité ouvrière.

Comme en 1995, comme 2003, Force Ouvrière saura prendre ses responsabilités et je laisse le soin au secrétaire général de développer ce sujet.

Vive le syndicalisme libre et indépendant

Vive Force Ouvrière Je vous remercie.

Vous avez la parole.